Thaïlande, mon amour #1

La Thaïlande est l’une des destinations les plus prisées et l’un des pays qui fait le plus rêver. Ses plages de sable fin, sa Thai food mondialement reconnue et ses lieux de fêtes renommées. Une chose est sûre en Thaïlande pas le temps de s’ennuyer. Qu’on soit en famille, entre amis ou en couple, la Thailande est une destination qui sait s’adapter en fonction de ses touristes. Vous avez envie de voyager ? Alors voici en détail notre roadtrip : Thaïlande mon amour, partie 1 !


Photos & vidéos Naty-Pictures *

C’est la 2e fois que je me rends en Thaïlande. La première fois c’était en 2012, en couple et cette année avec des amis. Mes deux voyages étaient complètement différents et à part le Grand Palais à Bangkok , je n’ai découvert que de nouvelles choses. C’est sûrement la force de ce pays !

En vidéo

En bref

1. Pas besoin de visa pour se rendre en Thaïlande (si vous y restez moins de 30 jours)
2. Passeport obligatoire et valable au moins 6 mois avant l’entrée dans le pays
3. Vaccins conseillés mais non obligatoires. Il est tout de même préconisé de faire : DTCP, hépatite B et fortement recommandé hépatite A et typhoïde (pour les séjours longs ou ruraux : rage conseillé)
4. Je vous conseille d’avoir votre permis international
5. Départ China Southern et retour avec Air France : 500 euros via Skyscanner (pris en Août pour décembre). D’ailleurs en cliquant sur ce lien vous pourrez connaître directement les tarifs.
Pour moi c’est de loin le meilleur comparateur de prix et vous pouvez aussi trouver un logement ou louer une voiture.
6. Durée du voyage 18h (vous avez des vols en 11h mais plus chers)
7. Budget Total : 1200 euros (sans compter le prix de l’avion et sans se priver une fois sur place)
8. En moyenne dans le nord on mange pour 3 à 4 euros & dans le sud pour 5 à 6 euros
9. Meilleure saison : Décembre à Mars
10. Décalage horaire : +5h en été, +6h en hiver
11 : Ne pas oublier : spray anti-moustiques, médicaments contre la turista, passeport, crème solaire

Le parcours en détail

Jour 1 : Bangkok
Jour 2 : Chiang Mai
Jour 3&4 : Trek dans la jungle de Chiang Mai
Jour 5&6 : Chiang Mai
Jout 7&8 : Phuket
Jour 9 : Khao Sok
Jour 10&11 : Trek et ballade sur le lac Chiew Larn
Jour 12,13 & 14 : Koh Tao
Jour 15,16 & 17 : Koh Samui + Full Moon
Jour 18 à 21 : Bangkok

Jour 1 : Arrivés à Bangkok en début d’après midi. Nous avons loué une chambre pour 4 tout près de l’aéroport car nous prenions un nouveau vol le lendemain à 5h pour Chiang Mai.
Histoire de s’acclimater nous avons pris le temps de nous balader dans Bangkok, direction le MBK center, qui est selon moi LE centre commercial de la contre-façon…Sur 8 niveaux et 330 mètres de long, il compte pas moins de 2 500 magasins et stands sur une surface commerciale de 89 000 m2, c’est juste énorme ! Vêtements, high-tech, food…Il y en a pour tous les goûts.

Jour 2 : Arrivés à Chiang Mai en début de matinée. Là aussi nous avons logé ensemble dans la même chambre. Comme nous repartions dès le lendemain matin nous ne voulions pas dépenser des milles et des cents pour un hôtel que nous verrions à peine.
Excellent rapport qualité/prix, accueil chaleureux, on se croirait en famille avec des chats en prime.
Notre hôtel : Chang Home Guest House / Prix d’une nuit : 14 euros pour 4 personnes (400 baths)

Jour 3 & 4 : Nous sommes partis en trek pour 2 jours / 1 nuit (chez l’habitant) avec Mr. Whisky Jungle Trek (voir les avis sur TripAdvisor). On les a choisi car ils avaient de très bons avis et que leurs parcours sortaient des sentiers battus. Attention, ils ne parlent qu’anglais. En 2 jours nous n’avons croisé aucun touriste (chose assez rare en Thaïlande).
Au programme des 2 jours : Ballade à dos d’éléphant (on a pu aussi faire leur toilette et les nourrir), trek dans la jungle (environ 4h), tire au lance-pierres, pose de pièges pour rattraper des rats (on en a attrapé 3 que nous avons pu manger. C’est excellent, bien cuit au barbecue). Baignade sous une waterfall, rencontre d’autochtones respectant toujours leurs coutumes ancestrales, différentes de celle de la culture thaï. D’ailleurs nous avons dormi et mangé chez eux. Ne vous attendez pas au grand luxe, ici pas d’électricité, d’eau chaude et vous dormez pratiquement à même le sol. L’escapade a continué avec une descente en radeau de bambou, visite d’une école, barbecue dans la jungle. C’est très dépaysant et vous ne croiserez que des locaux !!
Le trek est plus cher que les tarifs pratiqués par ses confrères, mais la diversité et l’originalité des activités l’explique amplement. Et puis, nous sommes en Thaïlande, tout est négociable 😉
Prix du trek : 90 euros par tête

Jour 5 & 6 : Nous sommes restés à Chiang Mai pour encore 2 jours (je pense qu’un jour au lieu de 2 aurait suffit avec un départ le soir même). Nous en avons profité pour flâner dans les rues, visiter les différents temples et goûter aux spécialités locales.
Je vous recommande d’aller tester, ce qu’on appelait nous « notre petite cantine »: le Coconut Shell Thai Food. J’ai rarement vu un restaurant qui paye si peu de mine et pourtant la cuisine est SUCCULENTE ! Il faut y aller tôt pour être sûr d’être servi. Et si vous le pouvez prenez un Khao Soi et/ou un Massaman !
Dans cette ville il y a aussi beaucoup de temples, en cliquant sur le lien vous retrouverez tous les lieux de culte à visiter. Mes préférés sont Wat Prah Sing & Wat Chedi Luang.
Nous avons logé dans un hôtel un peu plus confortable, par contre attention, ils ont un bar et les prix sont vraiment élevés pour le pays.
Notre hôtel : Grace Boutique House / Prix pour 2 nuits : 49 euros pour 2 personnes (1800 Baths)

Jour 7 & 8 : Bienvenue à Phuket : nous sommes arrivés la veille. Changement de décor ! La mer et les touristes (français !!). Si c’était à refaire on ne passerait pas par Phuket. Je trouve qu’en plus d’être un peu la ville du vice, les plages ne sont pas si belles que ça. Nous avons fait le choix ne nous y arrêter car c’était à mi-chemin avec notre prochaine destination.
Bref à Phuket nous avons farniente comme jamais. Premier jour nous avons fait la plage de Nai Harn et deuxième jour la plage de Yanui Beach.
Evidemment l’un de nos deux soirs nous n’avons pu éviter Bangla Road à Patong. C’est la rue des bars à hôtesses, des ping-pong shows et autres propositions. D’ailleurs…et on a un peu honte quand on y repense..par curiosité nous sommes allés voir ce qu’était un ping-pong show…et je vous confirme ce ne sont pas que des petites baballes qu’elles se…(pauvre hamster quand j’y repense….).
Le 2e soir a été beaucoup plus soft puisque nous sommes allés faire le marché qui est au bord de la mer et avons mangé en mode street food. Ca, c’était vraiment top, car là nous nous sentions vraiment en Thaïlande. C’est la seule chose que nous avions apprécié hormis peut-être notre hôtel qui était irréprochable et vraiment de haut standing. Nous avons profité d’une « offre de rêve » sur booking, pensez-y vous aussi !
Notre hôtel : Chanalai Hillside Resort / Prix pour 3 nuits : 148 euros pour 2 personnes (5 442 baths)

Jour 9 : A 6h nous sommes partis direction Kao Sok. Afin de nous y rentre, la veille nous sommes allés réserver notre trajet dans une agence. D’ailleurs en Thaïlande pas besoin de tout booker avant de partir. Vous pouvez une fois sur place le faire et l’avantage est que vous êtes plus libre pour moduler votre séjour. Un van est venu nous chercher à l’hôtel, puis un bus nous a emmené directement à Khao Sok. Ne dormez pas les 2 dernières heures du trajet et profitez du panorama. Nous sommes arrivés dans l’après-midi. La vue, la végétation et le paysage sont splendides !!
Une fois nos bagages dans nos chambres, nous sommes allés directement à quelques centaines de mètres de notre hôtel là où tous les jours à 17h une famille de singes débarque (monkey hole). Ce qui est drôle, c’est qu’en 2012 nous nous étions déjà rendus à Khao Sok, et dès 17h les singes prenaient possession des lieux. Rien n’a changé depuis :).
Nous n’avions pas encore prévu grand chose, et cela tombe bien car notre hôtel nous a proposé un trek d’2 jours/1 nuit sur le lac de Chiew Larn. Si vous avez déjà booké votre hôtel, sachez que ce dernier ne vous comptera pas la nuit passé sur le lac et gardera vos sacs de voyage. Je pense que les hôtels de Khao Sok et l’agence de trek sont en business.
En tout cas, l’hôtel était magnifique et les cabanons trop mignons. Au niveau du confort les lits étaient confortables  et concernant la douche, il ne  faut pas avoir peur des petites bébêtes…
Notre hôtel Khao Sok Cabana Resort : / Prix pour 3 nuits (dont 1 en trek) : 55 euros pour 2 personnes (2000 baths) + prix du trek également à 2000 baths.

Jour 10 & 11: Dès le matin 7H nous sommes partis à l’aventure sans savoir vraiment à quoi nous attendre ! Ballade en bateau sur le lac Chiew Larn (on l’appelle aussi la petite baie d’halong). Ce lac est sublime. Ensuite nous sommes partis pour 3h de marche direction des cavernes. Pour le coup vous vous retrouvez vraiment dans la jungle thaïlandaise, la faune et la flore sont incroyables. On a marché dans la boue tout le long, traversé des petites rivières complètement habillés. On sort de sa zone de confort et vous découvrez la Thaïlande une fois de plus très différemment. Le soir nous avons dormi dans des petites cabanes sur l’eau. A nos pieds nous avions des canoës pour nous permettre de voguer sur les eaux à notre guise.
Le soir, un trek de nuit était proposé pour découvrir certains animaux. Ce n’était pas obligatoire, nous pouvions rester dans nos cabanes et profiter du panorama et de la quiétude du lac.
Le lendemain nous sommes repartis direction un point de vue (comptez environ 1h30 de marche). Repas sur place et retour à Khao Sok pour 15h.
Se nourrir à Khao Sok coûte très peu ! Mais un conseil, ne vous dirigez pas vers les belles devantures, très souvent ce sont les restaurants les moins jolis qui sont les meilleurs (direction Pawn’s Restaurant & Bamboo Bistro).

La suite semaine prochaine…
Au programme : Koh Tao, Full Moon, Koh Samui & Bangkok
En attendant je peux toujours étudier les vols ici !!

5 Commentaires

  1. […] et fin de notre voyage en Thaïlande. Pour relire la première partie c’est ici. Et pour comparer tous les vols c’est par […]

  2. J’ai pas survécu plus que la lecture des premiers jours : l’exploitation des éléphants en toute quiétude (alors qu’ils n’apprécient pas du tout qu’on leur monte dessus), la « visite du village d’une minorité ethnique », comme si tu allais au zoo, tout ça dans un pays ravagé par l’exploitation humaine, bref, splendide.

    1. Ahah ! Le commentaire histoire de rager ! Merci de donner ta vraie adresse mail..
      Comme moi j’assume ce que je fais contrairement à toi qui n’est pas capable de donner une vraie adresse mail je vais te répondre.
      Nous sommes passés par une entreprise qui propose des treks loin de ce que peuvent faire les touristes lambdas.
      « l’exploitation d’éléphants » comme tu dis n’en est pas une, nous avons pu vérifier avant d’y aller et en avons beaucoup parler avec notre guide. D’ailleurs nous avons été les seuls touristes ce jour là à aller voir les éléphants, c’est loiiiin d’être ce qu’on peut trouver en Thaïlande avec une exploitation à la chaîne où les touristes font la queue pour monter sur eux. Ensuite pour la « minorité ethnique », grâce aux familles qu’ils accueillent dans leur village le temps d’un soir, ils arrivent à vivre et à subvenir à leur besoin. Donc tout le monde y trouve son compte, sauf toi qui est un peu bête 🙂
      Belle journée

    2. Comme dans toute activité, il y a des bons et des mauvais élèves. Concernant les éléphants, il suffit de faire le tri et certains sont très biens et même s’il est possible de leur monter dessus, ce qu’on peut reprocher je l’accorde, ça ne signifie pas de facto qu’ils sont maltraités… C’est un raccourci un peu rapide.

      Quant aux minorités ethniques… c’est un fait. La Thaïlande est composée d’une multitude de minorités ethniques, notamment dans le nord (Chiang Mai et Chiang Rai). Certes, ils ont, pour la plupart, des papiers thaïlandais mais il ne se sentent pas plus thaïlandais que vous vous sentez allemand et vive en marge de la société (pour certaines minorités, d’autres sont plus intégrées), reclus dans des villages s’ils ne sont pas en ville (et pour les plus vieux, ils ne parlent même pas le thaï).

      En fait il faudrait reformuler en « a la rencontre d’autochtones respectant toujours leurs coutumes ancestrales, différentes de celle de la culture thaï »?
      C’est quand même triste ce que le politiquement correct amène comme rigidité au niveau de la pensée :).

      Sinon a la base je passais juste par la pour remercier l’auteur de nous avoir inclus dans son article 🙂

      1. MERCI beaucoup pour votre message !! Votre site est tellement parfait qu’au lieu de faire du copier coller, j’ai préféré vous citer !
        Je vais faire la petite modification concernant les autochtones !
        Belle journée

Laisser un commentaire