Running : j’ai été coachée !

Au début lorsque Lily m’a proposé de me coacher, je ne pensais pas que j’irai jusqu’au bout mais surtout que je prendrai plaisir à aller courir. C’est en papotant sur nos objectifs respectifs que l’on s’est dit que cela pourrait être sympa d’aller courir ensemble. Elle avait envie de courir pour les autres et pourquoi pas de transmettre sa passion et moi j’avais besoin d’une personne qui me sorte de ma zone de confort et qui me redonne goût à la course à pied. C’est comme cela que tout naturellement Lily m’a coaché durant 7 semaines. Retour sur cette riche expérience.


Avant toutes choses…

Premièrement, cela faisait environ 1 an que je n’avais pas couru. J’avais arrêter à cause de douleurs au genou droit. Pour moi ma douleur était clairement liée à la pratique de cette discipline.
Deuxièmement, mon coaching avec Lily a dû s’arrêter, non pas par lassitude (loiiiin de là) mais parce que j’ai déménagé.
Troisièmement, ma coach n’est pas une professionnelle (c’est-à-dire qu’elle n’a pas de diplôme dans ce domaine) mais avait juste envie de me transmettre son goût pour le running et m’aider à progresser.
Parfois la passion et plus forte qu’un simple bout de papier…
Enfin, je vais dire mon ou ma coach dans cet article sans jamais mettre de « e » à coach parce-que c’est moche ahah.
runn-2

Mes premières impressions

Je ne vous cache pas qu’à la base, courir n’est pas ma grande passion et qu’à chacun de nos rendez-vous j’étais angoissée de mal faire (et donc passage obligatoire aux toilettes….). Pourtant Lily est douce, patiente et avec humilité, s’adapte. C’est moi qui me mettais la pression du « bien faire, mieux faire ».
Notre première séance s’est faite sans réel objectif ou du moins le seul objectif pour Lily était de voir où j’en étais niveau running. La première séance s’est donc réalisée sous le signe de l’observation, séance où à 4 km j’étais morte, où à 4 km j’ai vomi. J’ai compris qu’il était temps que je m’y remette pour de bon.
C’était la première fois que je devais écouter une personne qui me disait « allez encore 100 m, encore 100m ».
En fait, elle est là différence entre courir tout seul et courir avec quelqu’un. Je suis une personne qui a besoin de faire du sport à plusieurs pour me motiver et me dépasser et avec Lily c’est ce qu’il s’est passé. Même si j’étais complexée de mon niveau de course par rapport au sien jamais elle ne m’a fait ressentir que je courais comme un escargot. Bien au contraire…
running

Petit à petit…

Sur les conseils de Lily, je devais aussi faire une séance de running toute seule à côté. Je me suis rendue compte qu’à chaque fois je courrais moins vite et moins longtemps, mais cela me permettait avant tout de garder un rythme.
Ma coach s’est aussi adaptée à mes horaires….Il faut dire qu’elle est du genre à aller courir à 6h du mat’…moi je savais d’avance que cela m’était impossible (je suis pas fada!!). Donc gentiment une fois par semaine, à 8h nous nous donnions rendez-vous face à la mer.
15281802_10211222439417078_1866222192_n

Mes résultats

Semaine 1 -> 4,5 km 5’54″/km
Semaine 2 -> 5 km 6’06 » /km
Semaine 3 -> 5 km 5’54″/km
Semaine 4 -> 6 km 6’06″/km
Semaine 5 -> 6 km 5’53″/km
Semaine 6 -> 7 km 5’53″/km
Semaine 7 -> 7km 5’35″/km
En analysant mes résultats (je le conçois qu’ils ne sont pas foufous par rapport aux vrais runners hein), je me rendis compte que je progressai à chaque fois. Sur une même distance j’ai toujours fait mieux la fois d’après.
Ma dernière séance est celle qui me satisfait le plus et qui de surcroit est un peu particulière. J’avais juste envie que Lily soit fière de moi. Alors j’ai couru sans m’écouter et j’ai fait de mon mieux.
Maintenant, je dois tenter de toujours courir avec cette même motivation et que cela se fasse avant tout pour moi !
running

Et maintenant

J’ai la chance que lily, au fil de nos runnings, soit devenue quelqu’un d’important pour moi. Ainsi, sportivement, elle continue à me coacher et me donner des objectifs. Je vais donc continuer à courir et à progresser.

Mes douleurs au genou droit ? Je n’ai jamais ressenti aucune douleur ! Véridique. Cela peut prêter à sourire, mais lorsque je cours moins vite que le rythme que je vous ai affiché plus haut, mes douleurs reviennent. Lorsque je m’élance vraiment et que je cours (autrement dis que j’arrête de faire semblant) aucune douleur n’apparait. Des explications ?

J’ai aussi arrêté de râler durant mes séances..Lorsque votre état d’esprit change, beaucoup de choses évoluent aussi en vous. Vous ne percevez plus du tout la difficulté de la même manière. Celle-ci devient un objectif à dépasser plutôt qu’une barrière qui vous freine.

S’il y a bien une leçon à retenir de cette expérience, c’est la suivante : parfois il est difficile de se lancer seule, il faut accepter d’être un peu poussée et arrêter de s’écouter. C’est dans la « douleur » que les résultats arrivent. Ensuite il faut aussi savoir le faire pour soi et voler de ses propres ailes. Car avant tout, le sport doit être un plaisir et la motivation ne peut venir que de nous. Lily m’a permis de me remettre le pied à l’étrier et d’apprécier à nouveau la course à pied.
En somme, ce fut une superbe expérience, complément inédite pour moi & une rencontre extraordinaire (et je pèse mes mots !).
run

Envie d’en savoir + sur mon coach ?

Si vous avez envie de conseils, n’hésitez pas à contacter Lily (qui s’appelle en vrai Lisa #scoop) directement sur son compte instagram lily_running. Elle a aussi un blog sur le même thème Run & Write.
-> Sur instagram vous y découvrirez jour après jour ses run sous fond de beaux paysages marseillais. Vous connaîtrez aussi son humour, car avec Lily, je ne vous cache pas : on se marre !
-> Sur son blog, vous pourrez y lire des conseils en tout genre sur la courses à pieds, des comptes rendus de courses, des recettes #healthy et bien plus encore !
running

BREF, j’ai été coachée ! 

Laisser un commentaire