La mode des hommes politiques

Faites vos jeux, rien de va plus à moins de deux semaines du premier tour des présidentiels 2017 ! Tout le monde y va de son petit poulain mais TARS n’ira pas mettre de l’huile sur le feu en vous invitant à voter pour un tel ou un tel. Notre regard va se porter aujourd’hui sur les vêtements portés par les hommes politiques, candidats au plus haut poste de l’Elysée.
Mesdames, n’y voyez pas là une éviction de notre part pour les deux seules candidates féminines, mais puisque c’est la Parenthèse Masculine, notre focus va être sur ces messieurs.

Un rapide constat

De prime abord, deux lignes vestimentaires semblent se défendre. Il y a ceux qui souhaitent jouer la carte proche du peuple, en arborant des matières et des tenues plus simples, et ceux qui au contraire préfèrent mettre en avant leur professionnalité et leur stature plus officiel en ne portant que des costumes.

Ne soyez donc pas étonné de voir un socialiste dans la catégorie des « pro », puisqu’il s’agit ici de juger uniquement leur parti pris vestimentaire.

Je suis « proche du peuple »

(de gauche à droite) Jean Lassalle / Jean-Luc Mélenchon / Philippe Poutou (@Joël Saget / AFP)

Jean Lassalle

Né le 3 mai 1955 (61 ans) / Résistons

Jean Lassalle

Comme la plupart des candidats crédités en dessous des 10%, vous l’avez sans doute découvert lors du dernier débat réunissant les 11 candidats. Si ce jour-là, le costume était de mise, ne vous trompez pas, nous avons affaire ici à un vrai amateur de béret français comme l’atteste cette photo.
Alors qu’il se livrait torse nu dans sa vidéo promotionnel en plein travail manuel, Jean Lassale n’hésite jamais à porter une large écharpe rouge pour contraster avec les tenues beaucoup plus sobres qu’il porte lors des débats. Avec ses 1m89, il est aussi le plus grand, ce qui lui donne une allure très Gaulliste dans le style.

Jean-Luc Mélenchon

Né le 19 août 1951 (65 ans) / La France insoumise

Jean-luc Mélenchon

Pas d’hologramme ici, c’est un Jean-Luc Mélenchon en chair et en os qui nous ouvre les portes de son armoire. C’était dans l’une de ses nombreuses vidéos YouTube que le chef de file de la France insoumise avouait porter des chemises professionnelles issues de la restauration (à 56,34€ pièce, 60% coton/40% polyester). Il porte également ce que l’on appelle une veste de couvreur. Utilisées dans les deux cas dans des métiers qui nécessitent de bouger physiquement, l’ancien ministre de l’Enseignement professionnel considère qu’elles sont le mieux  adaptées pour être à l’aise en meeting à n’importe quel moment de l’année.

Philippe Poutou

Né le 14 mars 1967 (50 ans) / Nouveau Parti anticapitaliste

Philippe Poutou

Fraîchement quinquagénaire, ce candidat qui a récemment vu sa côté de popularité remontée grâce à ses interventions télévisées ne préfère pas prendre la grosse tête. Au contraire, son message est tout autre.
Il profite donc de cette liberté pour porter ce dans quoi il est à l’aise pour débattre. Une attitude qui le permet d’être classé dans cette catégorie « proche du peuple ». Entre chemises ouvertes et t-shirt boutonné à manches longues, les trois couleurs qui reviennent régulièrement sont le blanc, le gris/noir et le bleu marine. Des couleurs et un style neutres en somme.

Je suis un « pro »

(de gauche à droite) François Asselineau / Jacques Cheminade / Nicolas Dupont-Aignan (@Joël Saget / AFP)

François Asselineau

Né le 14 septembre 1957 (59 ans) / Union populaire républicaine

François Asselineau

Ne vous laissez pas trahir par ses deux index facétieux : François Asselineau n’est pas du genre à faire des blagues potaches. Très à cheval sur la constitution et les règles en général, il n’est pas étonnant de voir le candidat porter en toute occasion un costume : autant sur les plateaux que dans la vie de tous les jours. La seule note de folie que nous avons noté sont ses cravates : tantôt à pois, tantôt à rayures qui permettent à ses tenues d’être légèrement plus fun.
Et si finalement, François Asselineau était un boute-en-train ?

Jacques Cheminade

Né le 20 août 1941 (75 ans) / Solidarité et progrès

Jacques Cheminade

Notre doyen cette année semble ne pas prendre beaucoup de risques vestimentaire. Costumes et cravates sobres pour l’ensemble de ces participations publiques. Ce papy qui souhaite coloniser Mars n’a d’ambitieux que son programme spatiale, et il aurait été surprenant de voir M. Cheminade se révéler comme la fashion victim de cette édition. Quoique, papy Cheminade aurait du explorer les codes vestimentaires du grand-père rassurant pour coller un peu mieux avec sa personnalité politique : charentaises et gilet en sus ?

Nicolas Dupont-Aignan

Né le 7 mars 1961 (56 ans) / Debout la France

Nicolas Dupont-Aignan

Le bon élève de ces candidats « pro » qui semble en toute occasion propre comme un sou neuf. Pas de grandes nouveautés dans les tenues sélectionnées : du pur classique, autant dans les découpes que dans les couleurs choisies. À contrario, ses concurrents comme François Fillon et Emmanuel Macron ont une ambition textile beaucoup plus marquée.

 

(de gauche à droite) François Fillon / Benoît Hamon / Emmanuel Macron (@Joël Saget / AFP)

François Fillon

Né le 4 mars 1954 (63 ans) / Les Républicains

François Fillon

Commençons tout de même par applaudir cette chevelure seyante qui semble peut faiblir avec les années.  La raie sur le côté n’est cependant pas la partie la plus sexy du personnage, mais les tenues portées sont elles plus intéressantes qu’elles ne semblent paraître.
Inutile de revenir sur les récentes affaires, pour nous concentrer sur sa garde-robe qui semble ne faillir en rien. Entre le côté dandy anglais assumé tout en restant sur sa ligne traditionnelle et rigoureuse, il est sans doute le candidat de la catégorie « pro » à mieux s’habiller. Le magazine masculin GQ l’avait même nommé « politique le plus stylé » en 2010. Un titre qui n’a sans doute plus la même saveur pour le candidat de droite.

Benoît Hamon

Né le 26 juin 1967 (49 ans) / Parti Socialiste

Benoît Hamon

Vous allez sans doute nous trouver dur d’avoir classer le candidat socialiste dans la catégorie des « pro » et pourtant il faut bien avouer que Benoît Hamon ne fait pas dans l’originalité. Costard sobre et cravate neutre, avec parfois la variante chemise ouverte lorsque l’été pointe le bout de son nez.
Cependant, un détail a sans doute échappé à votre œil expert : il mesure moins d’1m70, et doit donc composer avec des vêtements à sa taille. Le danger dans ce cas-là est d’avoir des manches soit trop courtes, soit trop longues. C’est d’ailleurs un point que nous développerons dans une prochaine chronique : « Comment s’habiller lorsque l’on est de taille modeste ? » !

Emmanuel Macron

Né le 21 décembre 1977 (39 ans) / En marche !

Emmanuel Macron

Le plus jeune candidat de cette élection présidentielle aborde lui aussi une tenue impeccable pour assurer une prestance suffisante lors de ses différents meetings et prestations télévisuelles. Il est dommage cependant que le candidat du nouveau parti « En marche ! » n’est pas souhaité garder sa barbe de trois jours. Souvenez-vous : il l’arboré il y a encore quelques temps lorsqu’il était un ministre au gouvernement Hollande. Imaginez donc un candidat avec une légère barbe ? Ça, c’est ce qu’on appellerait du changement !

En conclusion

La surprise n’est donc pas de mise pour cette élection. Les candidats à de rares exceptions n’ont pas souhaité jouer la carte de l’originalité en exprimant leur propre personnalité à travers leurs tenues vestimentaires.
Et vous, quel est la tenue parfaite pour être président ? Ajoutons tout de même à cela que l’habit ne fait le moine.

Laisser un commentaire